TÉLÉCHARGER YANISS ODUA ROUGE JAUNE VERT GRATUITEMENT

Deuxième position le jaune, symbole du soleil qui rayonne L'almighty I sur son trône, sa magnificence impressionne Vu tout l'amour qu'il nous donne, pour lui, il y en a qui rient jaune Jusqu'à maintenant nous pardonne, dans l'espoir qu'on se perfectionne C'est peut-être le dernier rappel avant que toutes les cloches sonnent Songtext-ubersetzung. Zweite Gelbe, das Symbol der Sonne, die scheint Der allmächtige ich auf seinem Thron, seine Pracht beeindruckt Gesehen die ganze Liebe, die er uns gibt, für ihn, da zu lachen gelb Bisher vergeben wir, in der Hoffnung macht den Meister Dies kann die letzte Mahnung vor allen Glocken sein Songtext-ubersetzung. Grün steht für eine gute Meditation für zion Respektieren Sie die Grundlage, die nur Flucht funktioniert Es ist normal, Männer zu sperren, verbieten alle Mobilheim Freiheit, die wir hinterfragen, im Herzen von babylon Grün ist auch alles, was er hat sind natürliche "jetzt Gib mir meine hohen Rang it a go Brötchen rot Auf einem gelben Flamme geistigen rot "jetzt Dies ist unser Heilmittel, setzen Sie es in meinem Kopf! Zuletzt bearbeitet von: Anonym.

Nom:yaniss odua rouge jaune vert
Format:Fichier D’archive
Système d’exploitation:Windows, Mac, Android, iOS
Licence:Usage Personnel Seulement
Taille:31.11 MBytes



Yaniss Odua se raconte tune par tune! Le reste des titres est tout aussi intéressant à découvrir et c'est pourquoi nous vous proposons un entretien très spécial, qui contient des informations que vous ne trouverez pas dans le livret de l'album! J'aimerais vraiment que partout où l'on marche on puisse voir ce drapeau. Car quand tu vois ces couleurs-là, ça t'amène de la chaleur et ça provoque forcément une réaction.

C'est cette image qui m'a donné la base du morceau et m'a permis de développer des paroles autour de ça. Après, j'ai voulu expliquer ce que cela évoque de voir ces couleurs flotter dans les airs. Et pour moi, le rouge jaune vert ça évoque tout de suite rasta. Venant de la Caraïbe, j'ai toujours associé ces couleurs aux rastas.

Mais chez nous en Martinique, c'est le drapeau des rastas. Donc j'ai développé mes paroles en fonction de ma propre connaissance du drapeau rouge jaune vert. J'ai essayé d'expliquer au mieux ce que peut représenter chaque couleur pour moi en tant que rasta caribéen.

Comment es-tu arrivé au mouvement rasta? Ça s'est passé de manière très naturelle. J'ai découvert le rastafarisme en Martinique. Quand j'ai compris de quoi il en était, je me suis rendu compte que je vivais déjà comme ça.

Je ne suis pas devenu rasta, je l'étais déjà sans le savoir et sans l'affirmer extérieurement. Toi qui connaît les autres îles de la Caraïbe et notamment la Jamaïque, constates-tu des différences au niveau de la relation à rasta?

Oui car il y a des réalités différentes dans chaque île. Par exemple en Jamaïque, il y a le fait que Haïlé Sélassié ait posé son pied sur cette terre. En Martinique ce n'est pas le cas. Et les rastas sont très mal vus en Martinique. Quand j'écris une chanson, je m'inspire de la vie courante.

Il y aura toujours de gens pour nous mettre des bâtons dans les roues, mais il faut s'aider les uns les autres avec nos propres expériences. Le problème est qu'il y a des gens qui ont de bonnes expériences et qui ne les partagent pas assez par peur de la violence ou du mépris. Les rapports entre les différentes générations ont changé. Les plus jeunes ne parlent plus aux plus âgés et inversement. Il y a une sorte de blocage. Il faudrait briser cette barrière car on a tous quelque chose à apprendre des autres, qu'ils soient plus vieux ou plus jeunes que nous.

Y t-il une anecdote précise qui a servi de déclic à ce titre? C'est quand j'ai constaté le changement de comportement des jeunes vis-à-vis des personnes plus âgées. Il y avait une certaine autorité et un respect qui s'installait. Car quand on est jeune, on ne connaît pas encore tout de la vie et les parents et les plus vieux sont là pour partager leur expérience. Ça se passe comme ça en Afrique encore aujourd'hui. Mais en Martinique, c'est fini. Essaye de remettre un jeune à sa place et tu verras Ce constat est clairement l'élément déclencheur de cette chanson.

Il invite une demoiselle à sortir de ses problèmes juste l'instant d'une chanson, d'une rumba. C'est un thème plus léger, mais c'est important car on a toujours besoin de s'évader.

Même pendant une journée de travail, on a toujours besoin de prendre une pause, pour s'éloigner, prendre du recul et revenir avec une vision un peu plus fraîche. Comment vous êtes-vous répartis les différents couplets et refrains?

Il est déjà arrivé avec le thème du morceau et avec quelques paroles, donc je l'ai juste suivi et j'ai un peu habillé autour de ce qu'il avait déjà écrit. C'était plus difficile pour toi de poser ton phrasé sur un style de musique différent? C'est un style latino et moi, j'entends ça depuis mon enfance en Martinique. Donc ça ne m'a pas posé de problème particulier.

C'était même un pur kiff. Surtout qu'on a fait rejouer quelques instruments ici en France par des musiciens vénézuéliens. C'est un morceau très vivant avec une atmosphère particulière autour de la rumba.

Pendant l'enregistrement, on se rendait déjà compte que ça allait être quelque chose d'exceptionnel. Et puis Racko a une voix tellement impressionnante.

On dirait un ancien qui chante alors qu'il est tout jeune. Moi je suis fan! Comment vous êtes-vous rencontrés? Et bien il travaille avec les mêmes personnes que moi et lui et ses musiciens nous ont fait deux riddims pour l'album. Et quand ils nous ont fait écouter ce morceau en particulier, j'ai tout de suite eu envie de m'y essayer car c'est toujours enrichissant de multiplier des expériences dans la musique.

J'aime bien faire jouer du reggae par des musiciens de jazz ou de rumba. Ça apporte d'autres influences et on entend le reggae d'une manière différente, de la manière dont ces musiciens l'entendent.

Le moment idéal, c'est le moment où je peux dire ce que je ressens à la femme que j'aime, le moment où je lui déclare ma flamme, le moment où je lui dis comment je vois la suite entre elle et moi. Je m'inspire toujours de ma vie à moi quand j'écris. Donc c'est très personnel et cette chanson s'adresse à une personne en particulier.

Tu lui a fait écouter la chanson? Oui bien sûr. Et je l'ai aussi faite écouter à des amies qui ont eu l'impression d'entendre leur amoureux leur parler. Donc j'ai compris que ma chanson était réussie. C'est quand le moment idéal pour déclarer sa flamme? C'est tout le temps rires. Mais par contre, chacun doit trouver son déclic et se poser un instant pour réfléchir si c'est le bon moment, le moment idéal.

Pourquoi l'avoir choisi? J'aime beaucoup ses lyrics, sa simplicité d'écriture. Ce n'est pas forcément un artiste à la mode, il a son propre style et il ne suit pas la hype. Et pour moi c'est une qualité que certains artistes jamaïcains ont. Richie Spice fait partie des artistes avec qui j'avais envie de faire une combinaison depuis très longtemps.

La génération future c'est l'avenir. Comme le disent les plus anciens, les jeunes sont les hommes de demain. Donc je me pose toujours la question de savoir comment on va les éduquer.

C'est toi qui a choisi le thème? Comment s'est passée la rencontre? Oui c'est moi qui ai choisi. Il fallait que je propose une idée à Richie Spice , je ne pouvais pas arriver comme ça et juste lui demander de faire un morceau avec moi. Il fallait que ça ait du sens. On s'est rencontrés quand j'étais en Jamaïque via une connaissance.

Je lui ai présenté mon projet et il a accepté. Il m'a demandé de lui laisser le riddim, il a travaillé de son côté et on s'est retrouvés en studio deux jours après. Et là, j'ai pu constater qu'il n'était pas venu pour rigoler. C'était un moment magique. Surtout que je suis un grand fan de Richie Spice , car j'ai toujours aimé sa façon très naturelle de chanter.

Vous avez enregistré dans quel studio? A Mixing Lab, comme tout le reste de l'album. Même les riddims ont été enregistrés à Mixing Lab. A part les sections cuivres qui ont été faites à Fat Eyes. On a fait deux bonnes sessions d'un mois. Un mois pour les riddims et un mois pour les voix. Des fois il faut savoir lâcher le frein, se laisser pousser par le vent, pas se prendre la tête. Parce que la vie est beaucoup plus simple qu'on ne le croît.

Il y a énormément de raisons de se prendre la tête, mais il ne faut pas se laisser piéger. En tant qu'homme, on se pose beaucoup de questions et pas souvent les bonnes. Parfois l'enchaînement de galères te met mal et tu te dis carrément que tu veux te tirer une balle dans la tête.

Mais ça c'est le piège. Il faut rester positif et sortir de tout ça. Il y a toujours des hauts et des bas dans la vie, mais c'est normal, c'est un équilibre.

TÉLÉCHARGER LOGICIEL KOZIKAZA GRATUIT GRATUITEMENT

Rouge Jaune Vert

.

TÉLÉCHARGER PILOTE CANON SCANNER LIDE 110 GRATUITEMENT

T-shirts Vert Jaune Rouge

.

Similaire